Conseils à suivre…

La sécurité sur le Chemin…

Malgré tous nos efforts pour actualiser les informations et les rendre précises, il est possible et même probable que vous rencontriez, sur le parcours, une difficulté que nous n’avions pas prévue.
Il vous faudra donc agir en conséquence pour la surmonter.
D’abord, premier conseil, restez calme et concentrez-vous sur la difficulté à résoudre afin d’apporter la meilleure réponse possible.
Si vous détenez un téléphone portable, sachez que vous pourrez l’utiliser sur l’ensemble du parcours avec SFR et Orange. Vérifiez que votre mobile est correctement chargé.
Un numéro de veille est à votre disposition, c’est le 06 14 30 30 66.
Si vous même, ou l’un des randonneurs qui vous accompagne, êtes victime d’un accident (chute, foulure, membre cassé etc….) appelez immédiatement le 15 (Samu de la Haute-Corse) et expliquez le plus précisément possible votre situation et votre localisation.

Voici quelques conseils supplémentaires :

- Après avoir pris la météo, partez vous promener de préférence tôt le matin ou en fin d’après-midi. La lumière y est plus belle et les rayons du soleil moins ardents.

- Pensez à emporter un en-cas et, surtout, à vous prémunir de la soif en prenant systématiquement au moins une bouteille d’eau d’un litre et demi par personne adulte.

- N’allumez jamais de feu et abstenez-vous de fumer dans le maquis. Si le vent souffle à plus de 50 km/h, différez votre excursion. Par grand vent, les risques d’incendies existent toujours, même en moyenne montagne.

- Si vous vous éloignez des chemins balisés, inscrivez des repères dans le paysage (signalétique sur le sol, branches posées en évidence). Si vous vous sentez prisonnier du maquis, ne paniquez pas ! Prenez le temps de vous reposer avant de « chercher la sortie » en vous dirigeant vers une hauteur (surtout ne vous enfoncez pas dans un talweg ou un creux de vallée, lieux toujours plus humides, à la végétation plus dense). En hauteur, le maquis est souvent moins développé et il est donc plus facile de s’y frayer un passage. Si vous vous perdez, tentez de rejoindre un point haut (rocher, promontoire, etc…) afin de vous aider à vous repérer. Rejoignez, ensuite, le sentier ou la piste que vous apercevez et prenez la direction descendante qui vous conduira à la vallée la plus proche.

Le balisage

Comment vous guider sur le Chemin ?

Le Chemin de Lumière est balisé en jaune. C’est le logo de l’association -formé d’un soleil central et de quatre branches, placées aux quatre points cardinaux, formant une croix stylisée- qui a été choisi comme élément de balisage.

balisage chemin de lumière

Sur le terrain, ce balisage est discret mais régulier. Dans la première partie du chemin (hameau de Lapedina-rochers des Temini) il double un autre balisage (rectangle jaune) qui correspond au parcours-découverte, du « sentier des sources et rochers remarquables en haute-vallée » mis en place, en 2007, par Petra Viva, l’association pour la sauvegarde et la promotion de la vallée de Pietracorbara. Les deux balisages vous conduisent au même endroit : la pointe nord qui termine le territoire de la commune de Pietracorbara.

A partir de là, le balisage croix jaune est le seul sur le chemin. Il vous faut donc le suivre avec attention et bon sens. Vous y êtes aidé par la présence de plusieurs cairns (monticules de pierres posées les unes sur les autres) qui vous indiquent la direction à suivre. Ils sont très pratiques dans la portion entre Balurina et Sellole (cf le récit du Chemin) car il existe, à cet endroit, de nombreux « chemins à vaches » -matérialisés au sol par des traces de passage- qui partent en tous sens et peuvent créer la confusion. A cet endroit les cairns montrent clairement qu’il faut suivre un chemin ascendant. Deux cairns rapprochés (juin 2009) signalent l’arrivée sur Sellole, point d’étape du Chemin.

marcheuse sur le chemin de lumière

Après Sellole (970 m) vous serez guidé par l’alternance du balisage croix jaune et de cairns. Le passage, à Sellole, entre le petit cercle et le grand cercle, requière, toutefois, une attention soutenue. L’arrivée sur le grand cercle, non loin du rocher hippocampe, et la présence d’un cairn de bonne facture (juin 2009) doit vous permettre de repartir du bon pied et dans la bonne direction.
Arrivé à la piste qu’il vous faut suivre, le balisage est moins présent puisque les difficultés pour se repérer sont extrêmement réduites. Profitez de quelques raccourcis qui vous permettent de couper certaines épingles à cheveux de la piste.
Après Pinzu a Verghjine s’assurer du sens de la descente vers Barrettali. Le balisage croix jaune est, de nouveau, plus présent pour vous mener à bon port. Attention : à 200 m de la fin de la piste, ne pas oublier de tourner à droite en empruntant le chemin qui conduit à U Petricaghju et à la chapelle Saint-Jean-Baptiste. Ce raccourci vaut le détour.
La descente dans les hameaux jusqu’à l’église Saint-Pantaléon ne pose pas de problèmes particuliers : route et chemins (mais nous vous conseillons, bien entendu, le chemin balisé sous les chênes-liège) y conduisent !

cairn vers l'alticcione cairn

L’environnement immédiat des deux villages

- Site sur la commune de Pietracorbara réalisé par l’association Petra Viva

logo petra viva commune de pietracorbara

- Site de la commune de Barrettali
commune de barrettali

- Site de la Communauté de communes du Cap Corse

communauté de communes du Cap Corse

Hébergement

Voici les différentes possibilités d’hébergement sur la commune de Pietracorbara :

- Hôtels-restaurants
- Gîtes
- Camping

Venir en Corse

Voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour venir en Corse.