Chapelles de Barrettali : “un capital architectural et d’art sacré très remarquable”

Vallée en amphithéâtre, la commune de Barrettali est lovée au centre d’un cirque de montagnes qui dégringolent de 1100 m jusqu’à la mer en moins de sept kilomètres à vol d’oiseau. Dans ses dix hameaux encore habités aujourd’hui, six chapelles construites entre le XVIème et le XIXème siècle s’étagent du niveau de la mer à 370 m d’altitude.

La seconde moitié du XIXème siècle marque la pointe haute du développement démographique (967 habitants en 1901) et économique de la commune. Elle est aussi le moment où, en raison d’un nombre important de fidèles et de prêtres, la paroisse de Barrettali donne naissance à deux nouvelles paroisses, celle de Cunchigliu (1846) et celle de Minerviu (1854).

Aujourd’hui les différentes chapelles de la commune, au riche passé, ont été entièrement restaurées. Elles constituent un capital architectural et d’art sacré très remarquable. Un travail d’inventaire particulièrement soigné a été réalisé, en 2003, par l’association Petre Scritte. Les indications mentionnées ici proviennent largement de cet inventaire et des précieux renseignements collectés par Maurice Mattei, adjoint au Maire.

Les chapelles ne connaissent plus qu’une utilisation sporadique. Cinq d’entre elles sont désormais inscrites au parcours du « Chemin de Lumière ». C’est l’occasion de les découvrir ou les redécouvrir, une façon aussi de leur donner un supplément de vie.